Les Origines

  
Étymologiquement , « mandala » est un terme sanscrit (langage sacré des Brahmanes) qui signifie à l’origine « centre », « cercle », « circonférence », quelque chose de rond avec une idée d’achèvement. Par extension un disque, un anneau, une roue, un district, un territoire, un assemblage, un ensemble, une totalité, un groupement (l’entourage d’un roi par exemple).

De nos jours, le mot « mandala » désigne également un « diagramme géométrique complexe » ; on parle aussi « de dessins centrés ». Il s’agit avant tout d’une structure organisée autour d’un centre et de contour généralement circulaire.

Comme la Vie se manifeste à travers la sphère, le mandala s'exprime dans le cercle. Comme la Vie a une origine (la semence, la graine, l'ovule, l'oeuf...), le mandala s'exprime à partir du centre de ce cercle. Le mandala est le reflet de ce processus de création, il est le miroir de la réalité dans laquelle nous évoluons et permet de retrouver puis d'exprimer sa propre créativité.

Le mandala est un art millénaire, un symbole universel complexe de la vie, de l’homme, de Dieu et du monde. Il est aussi souvent considéré comme le miroir de l’esprit.

L’homme, depuis très longtemps, considère le motif circulaire comme une forme d’expression essentielle et significative. C’est ainsi que, dans toutes les cultures et toutes les traditions, et à des époques très diverses, on retrouve des représentations artistiques strictement inscrites dans un cercle : depuis des graffitis rupestres préhistoriques (retrouvés entre autre en Afrique et en Europe) aux rosaces et labyrinthes des cathédrales occidentales, en passant par la mythologie égyptienne, chez les Amérindiens (Navajos, Aztèques, Incas, ...) , les derviches tourneurs, les symboles celtiques, dans les cultures tibétaines, indiennes, …. (bouddhistes, hindoues, tantriques, …..), et bien d’autres encore. Le mandala réapparaît de nos jours pour nous enseigner sa sagesse ancestrale et intemporelle.

blue & yellow flowerorange and blue 1

Du microscopique au macroscopique, le mandala est présent tout autour de nous, dans les arts et l’architecture comme dans la nature…..dans notre système solaire, dans l’atome et ses électrons, dans le corps avec ses cellules et leur noyau, l’œil et son iris, les ondes sonores, les fleurs, les coquillages, le cristal de neige, les cercles concentriques que l’on voit dans la coupe transversale d’un tronc d’arbre, et même une plaque d'égout….. Allez faire une promenade dans la nature ou dans votre quartier. Cherchez et dénombrez tous les mandalas qui vous entourent, vous serez surpris!                


Le principe sacré


'Du zodiaque de Denderah aux mandalas de Jung, en passant par le Tibet et tant d'autres civilisations qui nous ont laissé des pictogrammes circulaires, le choix est vaste, quand il s'agit de plonger aux sources du Mandala.
Le mandala peut se définir comme une représentation de l'univers, enfermée dans un cercle, le cercle étant lui-même un symbole universel rattaché à l'idée de la manifestation de l'Etre Unique et non-manifesté. A ce titre, il représente la perfection, il est sans commencement ni fin, et peut symboliser le temps. Cercle et ciel sont souvent associés avec, en parallèle, l'idée de la divinité et du principe créateur.
Le cercle va ainsi instaurer dans le dessin, un principe sacré, à l'intérieur duquel chaque forme et couleur posés va prendre une signification profonde, voire initiatique.
A l'extérieur du cercle : le monde profane et son agitation, à l'intérieur du cercle, le monde intérieur dans lequel s'exprime l'intuition de l'être qui le guide en son centre, vers le point ultime et lumineux, contact personnel avec la divinité.'
Luc Marianni

 

On peut dire de manière générale que le mandala a une fonction esthétique dans la mesure où, pour la personne qui le crée, c'est une forme d'expression artistique. Sa composition, les couleurs et les formes utilisées constituent un bel objet qui invite à la contemplation et même à la méditation. Selon les écrits bouddhistes d'ailleurs, les mandalas transmettent des énergies positives à ceux qui les regardent ainsi qu'à leur environnement.

 

C’est donc aussi une aide à la relaxation et à la détente, puisque à la fois pour la personne qui le crée et celle qui le contemple, le mandala est souvent source de calme, de sérénité, d’apaisement (atténuation des bavardages de la pensée…). Il vous met en contact avec votre profondeur, avec la partie de vous-même qui a le désir et le pouvoir d’exprimer ce que vous êtes. C’est un outil d’expression, de développement, de prise de conscience (intuition créative et interprétation de ses propres créations), de dynamisation, d’ouverture et de recentrage (équilibre) de la personne.

 

Allant du simple apaisement procuré par le coloriage ou la contemplation à un travail de cheminement personnel qui passe par une riche palette de techniques d'utilisations de ces cercles, le travail des mandalas est une richesse pour notre épanouissement personnel.

 

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site