L'utilisation du mandala comme source de transformation psychologique

'Celui qui regarde au-dehors rêve; celui qui regarde au dedans s'éveille'                                                C.G. Jung  

 

Les chercheurs se sont intéressés à ces structures géométriques pour en noter les effets bénéfiques comme supports organisateurs de la pensée et comme outils de ré- harmonisation psychique. A la suite de Jung, pionnier en la matière, de nombreuses personnes ayant une relation d'aide, expérimentent actuellement les vertus de ce travail.

 

Créer, dessiner ou simplement colorier un mandala, favorise l'extériorisation de tout ce qui est refoulé. Il permet de donner libre cours à ses émotions, sa colère, sa peine, sa peur ou sa joie.

 

   Activité cérébrale et dessin du mandala

 

Notre cerveau est composé de deux hémisphères, l'hémisphère gauche et l'hémisphère droit. Deux cerveaux en un, deux cerveaux aux fonctions différentes, deux cerveaux complémentaires reliés par le corps calleux. Un fonctionnement optimal du cerveau est celui dans lequel les deux côtés se répondent en permanence, coopérant de manière harmonieuse et efficace. Et on commence à comprendre, aujourd'hui, à quel point la communication inter hémisphérique est essentielle à l'accomplissement de la personnalité.

 

Malheureusement, dans le monde occidental moderne, notre culture et notre éducation, essentiellement verbale et logique, privilégient très fortement le développement et l'expression des facultés de notre cerveau gauche et étouffe un cerveau droit imagé, auditif, analogique et intemporel, considéré comme l'apanage quasi exclusif des artistes, voire des enfants

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site